Biographie de Nicolas Schöffer (1912-1992)

les années 50 - les années 60 - les années 70 - les années 80 - les années 90

1912

Né à Kalocsa (Hongrie)
Etudes de dessin, peinture et piano à partir de l'âge de 7 ans
Etudes secondaires chez les Jésuites
Diplôme de l'École des Beaux-Arts et Doctorat en Droit (Budapest)

"Le droit est un mécanisme en feed back, inventé longtemps avant la cybernétique, pour régir les relations humaines."
Blandine Kriegel
Philosophie de la République (p. 104)
Plon Ed., 1998

1932

Participation à une exposition au NEMZETI SZALON, Budapest

1936

Installation à Paris


Etudes à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (Atelier de Sabatté)
Demeure à Paris depuis cette date

1937

Participation au Salon d'Automne

1938

Participation au Salon des Indépendants
Amitié d'Emile Bernard qui l'emmène voir les tableaux de Van Gogh dans la maison du Dr Gachet

1939-1945

Réfugié en Auvergne,dans la région de Capdenac, il remplit des carnets

1941 Employé dans une fonderie : Sté Nationale des usines de la Chélassière à Saint-Etienne

1945

Mariage, le 22 février, avec Marie Rose Marguerite Orlhac, à Capdenac
R
etour à Paris

1947

Exposition à la Galerie Breteau (Paris)
Réunions hebdomadaires chez Atlan
Employé chez Urika poupées d'art
Naturalisé français le 25 juin.

1948

Exposition à la Galerie Breteau, Paris Participation à l'Exposition "La Rose des Vents", Galerie des Deux-Iles (Paris)
Participation au Salon des Réalités Nouvelles

Développe ses idées sur le Spatiodynamisme

 

Vidéo extraite des "Lumières de Nicolas Schöffer"

 

 

 

1949

Participation à l'Exposition "Eloquence de la Ligne" , Galerie des Deux-Iles, Paris
Participation au Salon des Réalités Nouvelles, Paris

 

 

1950

Exposition des premières "Sculptures spatiodynamiques" à la Galerie des Deux-Iles, Paris

Spatiodynamique 1.

et prototype de Spatiodynamique 2.

Exposition "Les Mobiles de l'Amour", Harriet Hubbard Ayer, à Paris et Marseille

Participation au Salon des Réalités Nouvelles
Création d'une "Horloge électrique spatiodynamique"
réalisée avec Henri Perlstein, ingénieur, et financée par André Bloc

Spatiodynamique 1.

Spatiodynamique 1.

L'Horloge spatiodynamique

Spatiodynamique 2
L'Horloge Spatiodynamique

1951

Participation au Salon de la Jeune Sculpture:
Spatiodynamique 11. dans la cour du Musée d'Art Moderne

 

 

1952

Exposition à la Galerie Mai , Paris
La même exposition à la Galerie des Beaux-Arts

1953

Participation à l'Exposition "Quatre et Quatre", Galerie Colette Allendy (Paris)
Architecture de l'Exposition du VIIIe Congrès International des Géomètres, Sorbonne (Paris)

1954

Création d'une "Tour
Spatiodynamique Cybernétique et Sonore" de 50 m de haut, réalisée pour le Salon des Travaux Publics (Paris) avec la collaboration de Jacques Bureau, ingénieur, et Pierre Henry, sonorisation

Conférence à la Sorbonne sur le Spatiodynamisme Participation à l'Exposition "Premier Salon de la Sculpture Abstraite", Galerie Denise René (Paris)

Premier livre: Le Spatiodynamisme
(Ed. AA, Boulogne)

La Tour de Saint-Cloud, cybernétique et sonore, 50m

1956

Création de la Première Sculpture Cybernétique Autonome "CYSP 1." (Philips) et présentation par André Parinaud, à la Nuit de la Poésie, au théâtre Sarah Bernhardt à Paris

Création d'un ballet avec CYSP 1., sur le toit de la Cité Radieuse de Le Corbusier, avec une chorégraphie de Maurice Béjart, au Festival d'Art d'Avant-Garde (Marseille)

Présentation de CYSP 1 à l'Académie des Beaux-Arts (Amsterdam)

Participation à l'Exposition "Sculptures Abstraites", Galerie Denise René (Paris)

Premier film : "Sculptures, Projections, Peintures", (réal. J. Brissot)


1957

Création et présentation d'une "Maison à Cloisons Invisibles", à zones de température, de couleur, de lumière et de sonorité différenciées, Salon des Travaux Publics (Paris), en collaboration avec les sociétés Philips et Saint-Gobain

Développe ses théories sur le Luminodynamisme
Participation au Salon de Réalités Nouvelles
Participation à une exposition à la Gradska Galerija Suvremene Umjetnosti (Zagreb)

Spectacle Spatiodynamique Expérimental au Théâtre d'Evreux
Spectacle Spatiodynamique Expérimental au Grand Central Station (New York)
Deuxième film : "Fer Chaud" (réal. : J. Brissot ; musique : Xenakis ; prod. : Pierre Schaeffer)

1958

Participation à l'exposition "l'Art du XXIe siècle", Palais des Expositions (Charleroi)
Exposition à la Galerie Denise René (Paris)
Participation à l'exposition "Sculpture", Galerie Claude Bernard (Paris)
Participation à la Biennale "Jeune Peinture - Jeune Sculpture" (Paris)
Participation à l'exposition "Sculpture Française Contemporaine", Musée Rodin (Paris)
Troisième film : "Spatiodynamisme" (réal. : Tinto Bass ; prod. : Langlois ; Cinémathèque)
Quatrième film : "Mayola" (réal. : Gruel)

1959

Développe ses idées sur le Chronodynamisme
Participation au Salon de la Jeune Sculpture
Participation à la 5ème Biennale de Sculpture en Plein Air (Anvers)
Participation à une exposition au Städtisches Museum Leverkusen Schloss (Morsbroich)
Présentation d'une sculpture au 53ème Congrès International des Chrysanthémistes (Rouen)
Création du "Musiscope", avec la collaboration de Julien Leroux, ingénieur, et Philips
Deux sculptures Luminodynamiques en mouvement, avec projections mobiles colorées, dans la Collection du Musée d'Art Moderne (Paris)
Participation à l'exposition "Documenta II" (Kassel, Allemagne)
Première émission de Pierre Dumayet : "En direct de l'Atelier de Nicolas Schöffer"

1960

Création des "Microtemps"
Création du "
Luminoscope 1"
Exposition à l'Institute of Contemporary Arts (Londres)

1961

Présentation du "Musiscope" au Théâtre de France (Paris) avec une composition musicale de Pierre Jansen, dans le cadre du Domaine Musical dirigé par Pierre Boulez
Création des "
Reliefs Sériels"
Exposition au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles
Participation à une exposition à la Rhodes National Gallery (Salisbury)
Réalisation de la "Tour
Spatiodynamique et Cybernétique de Liège" (56 mètres), en Belgique (Philips)
Création d'un "Spectacle Audiovisuel Luminodynamique", musique de Henri Pousseur et poème de Jean Seaux, sur la façade du Palais des Congrès de Liège
Exposition à la 6ème Biennale de Sao-Paolo (Brésil)
Film : "Tour de Liège" (réal. Gruel)
1ère réalisation vidéo dans l'histoire de la télévision : "Variations Luminodynamiques 1", émission expérimentale (réal. Jean Kerchbron)

1962

Création et présentation du "Mur Lumière" à l'exposition "L'Artiste et l'Objet", au Musée des Arts Décoratifs (Paris)
P
articipation au film de Claude Lelouch : "Le propre de l'homme"

1963

Exposition rétrospective au Musée des Arts Décoratifs, Pavillon de Marsan (Paris)
Ballet et Conférence dans le cadre de l'Exposition Rétrospective
Première présentation de la maquette de la Tour Lumière Cybernétique de 324 mètres, destinée à la Défense (Paris)
Installation d'un "
Mur Lumière" sur le Paquebot Shalom
Présentation expérimentale de ses oeuvres, en collaboration avec Roger Planchon, au Théâtre de la Cité (Lyon-Villeurbanne)
Création et édition des "
Reliefs Sériels en plexiglas"
Film
: "Pavillon de Marsan : Nicolas Schöffer" (réal. Jacques Brissot)
Edition "Nicolas Schöffer", monographie, édition du Griffon, Neuchâtel (Suisse), en trois langues, accompagnée d'un disque de Pierre Henry : "Spatiodynamique", percussions sur les sculptures de Nicolas Schöffer

 

1964

Exposition au Stedelijk Museum (Amsterdam)
Exposition au Stedelijk Museum van Abbemuseum (Eindhoven, Hollande)
Représentation importante à l'exposition "Documenta III", au musée Fridericianum (Kassel, Allemagne)
Participation à l'exposition "Paintings and sculptures of a decade : 1954-64" organisée par la Fondation Calouste Gulbenkian à la Tate Gallery (Londres)
Exposition au Musée de Tel Aviv

1965

Création du GIAP (Groupe International d'Architecture Prospective), avec Yona Friedman, Walter Jonas, Paul Maymont, Georges Patrix, Michel Ragon, Ionel Schein

Film : "Le GIAP" (prod. Gaumont)

Les membres du GIAP
Parution du livre Les Visionnaires de l'Architecture, textes de Balladur, Friedman, Jonas, Maymont, Ragon, Schöffer - Collection "Construire le monde", dirigée par André Parinaud (Ed. Robert Laffont, 1965) 
Première exposition américaine importante (7 sculptures), à l'exposition "Kinetic and Optic Art Today", à l'Albright Knox Art Gallery, Buffalo, New-York

Création du "Prisme"
Présentation du Prisme à l'exposition Saint-Gobain (Paris)
Voir une vidéo du Prisme de Nicolas Schöffer dans son atelier

Participation au SIGMA (Bordeaux)
Exposition "2 Kinetic Sculptors : Nicolas Schöffer and Jean Tinguely" au Jewish Museum (New-York)

1966

Exposition "2 Kinetic Sculptors : Nicolas Schöffer and Jean Tinguely" à la Washington Gallery of Modern Art, au Walker Art Center (Minneapolis), au Carnegie Institute (Pittsburgh) et au Contemporary Art Council of the Seattle Art Museum
Spectacle spatiodynamique, au SIGMA de Bordeaux
Réalisation du "
Voom-Voom" à Saint-Tropez, première discothèque luminodynamique
Participation à l'exposition "Lumière et Mouvement" (1 grande salle) au Musée d'Art Moderne de Paris
Présentation du "
Mur Lumière" et de la sculpture "Spatiodynamique 17" au Salon de l'Auto (Paris)
Participation à l'exposition du Groupe International d'Architecture Prospective (GIAP), Galerie Arnaud (Paris)
Film : "Tout voir" (réal. Ch. Chaboud)

1967

Participation à l'exposition du Carnegie International (Pittsburgh)
Participation à l'exposition "La Luce", Galerie l'Obelisco (Rome)

1968

Première exposition personnelle en Amérique, Galerie Waddel (New-York)
Première exposition personnelle en Allemagne, Kunsthalle (Düsseldorf)
Premier Grand Prix à la Biennale de Venise dans la tourmente de mai 68

Exposition au studio Farnèse (Rome)
Spectacle luminodynamique à l'Opéra de Hambourg, dans l'Opéra-ballet
"Les Globolinks"
de Gian Carlo Menotti, chorégraphie : Alwin Nikolais


Installation d'une sculpture SP17 devant le Musée HIRCHHORN, Washington, D.C.
Création et édition du "Lumino", première oeuvre d'art conçue pour être fabriquée industriellement en grande série (Fabriquant : Sté Philips)
Film : "Astronomie", ballet, musique de Pierre Henry, chorégraphie de Sparambeck, danseurs : Nanon Thibon et Cyril Atanazoff (réal. Guy Job)
Décoré du grade de Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres

1969

Installation d'une salle au Musée d'Art Moderne (Rome)
Installation d'une sculpture à la Maison de la Culture de Rennes
Présentation d'un Prisme à l'exposition de l'Y.E.A.A. (Tokyo)
Installation d'une salle au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris
Exposition des "Minieffets" et des "Minisculptures", série illimitée à la Galerie Denise René (Paris)
Présentation d'un Prisme de cristal et exposition à la Fondation Sonia Henie (Oslo, Norvège)
Spectacle audiovisuel dans l'avenue du Président Wilson, devant le Musée d'Art Moderne (Paris)
2ème livre : La Ville Cybernétique (Ed. Tchou)
Enseignement : "Art et Programmation" à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (section architecture)

1970

Présentation d'une maquette animée de 12 mètres de la

T.L.C.

(Tour Lumière Cybernétique de Paris La Défense
à l'Exposition Universelle d'Osaka (Japon)
Exposition à la Fondation Mendoza (Caracas, Venezuela)
Exposition à la Galerie Denise René (Paris)


Exposition d'un "Prisme" à l'Exposition d'Art Cinétique, à la Howard Gallery et au Musée d'Oxford (Grande-Bretagne)
Installation d'une sculpture au Collège Alexander von Humboldt, Neuss
Participation à l'exposition "Masterpieces of Modern Art", Galerie Denise René - Hans Mayer (Krefeld)
Film
: "Portrait de Nicolas Schöffer" (réal. Gerd Kairath ; prod. N.D.R.)
3ème livre : "Le Nouvel Esprit Artistique" (Ed. Denoël-Gonthier)
Enseignement : "Art et Programmation" à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (section architecture)

1971

Exposition d'un "Prisme" au Musée d'Art Moderne de Tel-Aviv (Israël)

Exposition et conférence au Cercle Noroît, Arras (France)
Installation de
"
Chronos 10"
sculpture électrique
luminodynamique au
Parc Floral de Vincennes (Paris)

Installation de "Chronos 8" au Lycée de La Roche-sur-Yon (France)
Participation à la IVème Exposition internationale de Sculpture Contemporaine, Musée Rodin (Paris)
Participation à l'exposition "Art et Science", Musée de Tel-Aviv (Israël)
Emission "L'Invité du Dimanche" (réal. Anne Béranger )
Film
: "La Tour Lumière Cybernétique de La Défense" (réal. Adam Saulnier)
Conférence pour les séances inaugurales de l'Université de Bruxelles (Belgique)
4ème livre : "Entretiens avec Philippe Sers" (Ed. Belfond, Paris)
Enseignement : "Art et Programmation" à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (section architecture)

1972

Décoré du grade de Chevalier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur
Exposition à la Galerie Denise René (New-York)
Exposition et conférence à la Cité Universitaire de Neuchâtel (Suisse)
Conférence à la Société d'Esthétique de la Sorbonne (Paris)

Participation à l'exposition "L'Art et les Technologies Industrielles" (Vitry-sur-Seine)
Réédition du livre : "La Ville Cybernétique" (Ed. Denoël-Gonthier)

1973

Exposition au Musée d'Aarau (Suisse)
Exposition à la Maison de la Culture de Chalon-sur-Saône (France)
Exposition au Centre Industria Montedison, Milan (Italie)
Création et présentation publique de "SCAM 1", première sculpture-automobile, dans les rues de Milan :

Spectacle Cybernétique Expérimental : "KYLDEX 1", à l'Opéra de Hambourg, avec la collaboration de : Pierre Henry (musique), Alwin Nikolais (chorégraphie) et des danseurs-étoiles Carolyn Carlson et Emery Hermans (10 représentations)
Emission différée intégrale de "KYLDEX 1" à la télévision allemande NDR
Film : "KYLDEX 1" (réal. Klaus Lindemann ; prod. N.D.R.)
Film : "Images pour KYLDEX 1" (réal. N. Schöffer)
Film : "Nicolas Schöffer" (réal. Angeliki Haas ; musique de Xenakis ; prod. France-Panorama)
5ème livre : "La Tour Lumière Cybernétique" (Ed. Denoël-Gonthier)

1974

Exposition à la Galerie Arte/Contact, Caracas (Venezuela)
Exposition au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Installation d'une sculpture au C.E.S. d'Yvetot (France)
Présentation publique de "
SCAM 1" dans les rues de Paris
Participation au Symposium "Opencircuit", New-York (USA)
Réalisation de trois films vidéo : "Variations Luminodynamiques 2, 3, 4" (réal. Herman ; musique Pierre Lejeune ; prod. T.V. 3ème chaîne)
Emission différée intégrale de "KYLDEX 1" à la télévision allemande NDR
Trois conférences à l'Institut Français d'Athènes
6ème livre : "La Nouvelle Charte de la Ville" (Ed. Denoël-Gonthier)

1975

Exposition de "Chronos 13" à la Galerie Denise René (Paris)
Exposition à la Galerie Denise René-Hans Mayer, Düsseldorf (Allemagne)

Création du "VARETRA"
Exposition de "L'Univers Tramé du Varetra" chez Artcurial, Paris

VARETRA

 

Projet pour le "Relief Négatif des Halles" exposé chez Artcurial
Installation d'une Sculpture Spatiodynamique de 20 mètres à l'Embarcadero Center, dans la Baie de San Francisco (USA)
Présentation du Grand Prisme dans le cadre du Festival d'Automne, musique par ordinateur de Pierre Barbaud, à la Chapelle de la Sorbonne (Paris)
Film
: "Le Grand Prisme de la Sorbonne" (cinémascope ; réal. J. Devèze ; musique Pierre Barbaud)
Emission différée intégrale de "KYLDEX 1" à la télévision allemande NDR

1976

Exposition "Nicolas Schöffer '76", Budapest (Hongrie)
Participation à l'exposition "Kunst-Licht in der malerei" au Deutsches Museum de Munich (Allemagne)
Participation à l'exposition "Dix siècles de l'Art Hongrois", au Petit Palais (Paris)
Participation à l'exposition "Mouvement Peint - Mouvement Agi" au Centre d'Art Contemporain, Abbaye de Beaulieu en Rouergue (France)
Participation à l'exposition "Art-Science", Cercle Culturel du Chaperon vert, Ville de Gentilly (France)
Participation à l'exposition "L'Art dans la Ville", Parc Pierre, Sainte Geneviève des Bois (France)
Participation à l'exposition "De l'Objet à la Cité", Musée d'Histoire et d'Art (Luxembourg)
Participation à l'exposition du festival d'Art Contemporain, Hôtel de Ville d'Allonnes

Quatre sérigraphies dans les collections du Cabinet des Estampes
Création et publication du "Projet des Halles"
Participation aux Rencontres Internationales de Lure au Couvent des Cordeliers, Forcalquier (France)
Participation à la 8ème Biennale Internationale de la Tapisserie, Musée de Lausanne (Suisse)

Participation à l'exposition "Cinq Siècles de Tapisseries", Musée de Beauvais (France)
Conseiller d'Honneur de l'Association Internationale des Arts Plastiques (UNESCO)
Conférence "Perturbation et conscience : une métastructure conceptuelle", dans le cadre de la Société Française de Cybernétique, Sorbonne (France)
Emission différée intégrale de "KYLDEX 1" à la télévision allemande NDR
Emission "Nicolas Schöffer" sur France Culture (réal. Pierre Descargues)
Album "Art et Société", un "Relief" et quatre sérigraphies avec un entretien de Jean-Louis Ferrier et Nicolas Schöffer (Ed. Denoël-Gonthier, Paris) [vidéo 1 CYSP1. vidéo 2 CHRONOS 13]

1977

Création et exposition de "MURLUX 1", première tapisserie luminodynamique, exécutée par le Mobilier national en tube plastique transparent, à la Biennale de la Tapisserie de Lausanne (Suisse)
Installation de "
Chronos 15" (20 mètres) à Bonn (Allemagne)
Installation de "
Chronos 10" au Centre Commercial Saint-Jacques de Metz (France)
Exposition d'architecture au Musée d'Art Moderne à Bonn (Allemagne)
Création de "
METAP 1" (tapisserie métallique exécutée par Pinton, Aubusson)
Emission "Variations Luminodynamiques 2" sur France 3
Conférence "Art et Société", dans le cadre des Conférences d'Esthétique et de Philosophie de l'Art, Sorbonne (Paris)
Conférence à l'École des Beaux-Arts de Stuttgart (Allemagne)
Voyage officiel en Hongrie
Début des recherches sonores sur orgue électronique

1978

Exposition de documents d'architecture à la Maison de la Culture, Chatou
Exposition de "
MURLUX 1" au Musée de la Tapisserie d'Aubusson
Inauguration des Décorations Murales du C.E.S. de Roissy-en-Brie, (France), Architecte Phelouzat
Fabrication du "
TELELUMINOSCOPE 2"
Création du "
SOLEIL"
Participation à une table-ronde sur " l'Art et la Technologie" dans le cadre du Festival du Livre de Nice
Participation à une table-ronde sur " l'Architecture de l'Avenir" au Cercle Culturel des Ingénieurs des Arts et Métiers (Paris)
8ème livre : " Perturbation et Chronocratie" (Ed. Denoël-Gonthier)
Réalisation d'un Tapis Unitra (E. Nada)

1979

Création des sculptures "DELTA"
Création des "
TOURS-SOLEILS"
Premier concert au Centre Culturel Suédois (Paris)
Premier disque : "Hommage à Bartok", Ed. Hungaroton (Budapest)

1980

Installation de "CHRONOS 10B" (16 mètres), sculpture programmée, devant l'Office Européen des Brevets, Münich (Allemagne)

Inauguration du Musée Nicolas Schöffer à Kalocsa, sa ville natale (Hongrie)
Emission : " L'Oeuvre de Nicolas Schöffer", T.V. Hongroise, Budapest
Installation de
"
CHRONOS 10"
au Musée de Sculptures de Plein-Air, Jardin Tino Rossi (Paris)

1981

Emission "Nicolas Schöffer (réal. Egri ; prod. T.V. Hongroise)
Début de l'expérimentation du "GRAPHILUX" dans les écoles hongroises (maternelle, primaire et secondaire), Kalocsa (Hongrie)
Participation à l'exposition " The 2nd Henry Moore Grand Prize" au Hakone Open-Air Museum (Japon)
9ème livre : "La Théorie des Miroirs" (Ed. Belfond)
Recherches sonores à l'IRCAM : "Structures Sonores sur ordinateur"

1982

Election et installation à l'Institut de France, Académie des Beaux-Arts

Création des sculptures "BASCULANTES"-"MULTIPOLAIRES" et réalisation d'une "TRIPOLAIRE"
Exposition à la Galerie Artcurial (Paris)

Edition d'un tapis "VARTAP"
par Artcurial (1 à 100)
Exposition au Musée Mucsarnok, Budapest (Hongrie)

Installation et inauguration de la Tour Lumière Cybernétique "CHRONOS 8 B." (24 mètres) à Kalocsa (Hongrie), ville natale de l'artiste
Mise au point du Grand Centre de Réflexion (projet)

Remise de la Décoration de l'Ordre du Drapeau, au Parlement de Budapest par le Chancelier-Maire de la Ville

Film : "Variations Luminodynamiques 3" (réal. Rajnai ; prod. T.V. Hongroise)
Film
: "Installation de Nicolas Schöffer à l'Institut" (réal. Nath ; prod. Huismans)

1983

Participation à l'exposition "Electra" au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Participation au concours "Tête de La Défense" avec André Remondet, architecte
Participation au concours "Opéra de la Bastille" avec Agota Nagy et son équipe d'architectes hongrois
Création des "
HYDROTHERMOCHRONOS", fontaines de feu, d'eau et de laser (projets)
Installation d'un "
Grand Prisme avec CHRONOS 11" au Musée d'Art Moderne de Budapest (Hongrie)
Film : "Nicolas Schöffer" (réal. Gabor Takacs ; prod. MaFilm)
Présentation du film "Nicolas Schöffer" de Gabor Takacs au Centre Georges Pompidou, au VIIème Festival d'Etampes du Cinéma Hongrois et à la Télévision Hongroise
Présentation du film "Variations Luminodynamiques 3, Microtemps" (réal. Rajnai) au Festival International de Vidéo de Gratz (Autriche), 1er Prix
Organisation par l'UNESCO d'un atelier international pour la promotion du projet "GRAPHILUX" expérimenté depuis 2 ans dans les écoles (maternelles et terminales) de Kalocsa (Hongrie)
Développement des Structures Sonores "Variations sur 600" avec une nouvelle méthode de partition, sur le grand ordinateur 4X de l'IRCAM, avec la collaboration de Marc Battier
Parution, dans la revue LEONARDO, de l'article "Sonic and Visual Structures: Theory and Experiment" où Nicolas Schöffer développe ses théories musicales
Atelier : premières visites publiques et scolaires organisées
Promotion au grade d'Officier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur, décoration remise par Jack Lang, Ministre de la Culture

1984

Participation à l'exposition "Cent Chefs d'Oeuvres" au Grand Palais (Paris)
Participation à l'exposition "Hommage à Michel Ragon" au Musée d'Art Moderne de Nantes et à l'Art Center de Paris
Participation à l'exposition "Carte blanche à Denise René", Art Center (Paris)

LUX 1. : détail
Création des "Amis de Nicolas Schöffer" (A.N.S.), Association loi 1901
Film : "Le GRAPHILUX" (réal. Lazlo Kovacs ; prod. TV hongroise)
Film : "Le GRAPHILUX" (réal. Slubotics ; prod. TV yougoslave)
Colloque "Vers une civilisation créatique", ICART-FNAC-FORUM (Paris)
1er "Séminaire de Kalocsa" organisé par le Conseil municipal de la ville et par le Musée Schöffer : "Les nouvelles technologies dans la recherche artistique contemporaine"
Concert "Variations sur 600 et improvisations sur orgue" dans la cathédrale de Kalocsa (Hongrie)
Concert "Variations sur 600" et projections vidéo à l'IRCAM (Paris)
Atelier : 22 visites (500 personnes)

1985

Création des sculptures "PERCUSSONOR" et
"
SOLEOLSON",
sculptures solaires, éoliennes et sonores

Création de la sculpture "LYONEON" destinée à la station de Métro Granges-Blanches à Lyon (mise au point des plans d'exécution)
Création d'une Sculpture Solaire pour le concours de l'Aéroport de Newark (USA)
Création des sculptures "
HELIOCEPHALOCHRONOS"

Participation aux expositions de Denise René à Groningen, Copenhague, Bruxelles, Madrid, Stockholm
2ème "Séminaire de Kalocsa" : "Nouvelles recherches de Poésie graphique"
Film : "L'Atelier International de l'UNESCO à Nice : le GRAPHILUX" (réal. Lazlo Kovacs ; prod. TV hongroise)

LUX 1. : détail
Promotion au grade d'Officier dans l'Ordre des Arts et Lettres
Nicolas Schöffer perd l'usage de son bras droit, paralysé

1986

Installation d'un "CHRONOS 8" à la Virlane Foundation, New-Orleans (USA)
Nouvelles recherches de main gauche sur la surface : "
CHOREOGRAPHICS"
Création de la sculpture "
LUX 16" destinée à l'échangeur autoroutier de Pont-d'Ain
Création de la "
TLT" (Tour Lumière de Toulouse), destinée à Sud-Radio

Participation à l'exposition de l'Académie des Beaux-Arts au Musée Jacquemart-André(Paris)
Participation à l'exposition "Du Réel au Virtuel - Energetic Art - Art cinétique", O.M.A.C.C., Cannes (France)
Participation à l'exposition "Konstruktiv", Remberti Galerie, Bremen (Allemagne)

Sculpture Spatiodynamique 25.
Attribution du Prix Franck J. Malina-LEONARDO 1986 de l'ISAST (International Society for the Arts, Sciences and Technology)

1987

Installation de "TOUR D'AIN" (18 m. sur socle de 9 m.) à Pont-d'Ain (Sté des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône)
Participation à l'exposition "Sculptures Lumineuses" au Musée Aemstelle, Amstelveen (Pays-Bas)

Participation à l'exposition "Sculptures Lumineuses" au Musée Technique NINT d'Amsterdam (Pays-Bas)
Participation à l'exposition des Artistes d'origine Hongroise de Paris, organisée par l'Ambassade de Hongrie à l'Hôtel Concorde-Lafayette (Paris)

LUX 1. en mouvement
Participation à l'exposition "L'Art en Europe" au Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne (France)
Participation de "
CYSP 1" à l'exposition "Digital Visions : Computers and Art", au Musée d'Art Moderne Everson de Syracuse et au Musée d'Art Moderne de Cincinnati (USA)
Edition de 120 Albums de 10 sérigraphies et texte "
VARIGRAPHIES", Budapest (Hongrie)

1988

Installation de "LYONEON", sculpture de 30 mètres au dessus du sol, programmée cybernétiquement pour la station de Métro Granges-Blanches à Lyon (Première sculpture cybernétique monumentale de France)
Nouvelles recherches de main gauche sur ordinateur Macintosh "
ORDIGRAPHICS"
Participation à l'exposition "Science, Art et Technologie", Galerie l'Estrade (Paris)
Participation à l'exposition "Mes Années 50", Galerie Denise René (Paris)
Participation au 2ème Forum d'Art Plastique en Ile-de-France "Le Mouvement dans l'Art Contemporain", Centre Boris Vian, Les Ulis (France)
Suite de la tournée de "
CYSP 1" dans l'exposition "Digital Visions : Computers and Art" à la Galerie IBM, New-York (USA)
Hommage cinématographique à Nicolas Schöffer, Cinéma du Musée Georges Pompidou (Paris)

1989

Exposition "1949 Spatiodynamiques 1 et 2 - 1989 Choréographics et Ordigraphics", galerie Denise René (Paris)
Exposition "Derniers Projets : Percussonors, Basculantes et hydrothermochronos" Institut Hongrois (Paris) lire l'Introduction à l'exposition, texte de Jean-Louis FERRIER

Participation à l'exposition de l'Académie des Beaux-Arts à Moscou (URSS)
Participation à l'exposition "Art construit, Lumière et Mouvement", galerie de La Défense-Paris
Interview de P. Descargues, France Culture

LUX 1.
3ème "Séminaire de Kalocsa" : "Les nouvelles recherches musicales"
Conférence : "L'Art Prospectif de Nicolas Schöffer" avec projection diapos/vidéos, Université d'été du Musée d'Art Moderne de Saint-Etienne, par Eléonore Schöffer

1990

Nouvelles recherches de main gauche et collage-assisté "COLLEOGRAPHICS"
Participation à l'exposition de l'Académie des Beaux-Arts au Château de Bourdeilles (France)
Participation à l'exposition "50 ans de Réflexion et d'Action en Art Contemporain" à Noroît, Arras (France)
Participation à l'exposition "Abstraction géométrique, du constructivisme au cinétisme", au Centre Culturel de Compiègne et à la Maison Falleur de Cambrai (France)
Démonstration du "GRAPHILUX" à l'Espace Marisy (Troyes) par Eléonore Schöffer
Construction d'une extension du Musée Nicolas Schöffer à Kalocsa (Hongrie)
10ème livre : "Surface et Espace" (Ed. Capitales) avec 20 planches couleurs

Décoré du grade de Commandeur dans l'Ordre National du Mérite par le Président de la République au Palais de l'Elysée

1991

Nouvelles recherches alliant collage et ordinateur "ORDICOLS"
Participation à l'exposition de l'Académie des Beaux-Arts au Château d'O, Montpellier (France)
Participation à l'exposition de la "Fête du Printemps" de l'Association Logos, Asnières (France)
Participation à l'exposition "De Synthetische Dimensie", Sonnehof d'Amersfoort (Pays-Bas)
Participation à l'exposition de la Fête de la Pentecôte au Château des Vaux, La Loupe (France)
Participation à la 4ème Biennale de la sculpture "Mouvement et Lumière" à Auxerre (France)
4ème Séminaire au Musée Nicolas Schöffer de Kalocsa : "Nouvelles recherches en architecture"
Réalisation et remise de son épée d'Académicien : "Epée de Lumière", inox et plexiglas, réalisée par Alain Bourgeon, sculpteur et Jean-Michel Françoise, maquettiste
D
ernier film vidéo sur Nicolas Schöffer : "Surface et espace : Ordigraphics et Colléographics" (réal. Marion Sarraut)

1992

Mort de Nicolas Schöffer le 8 janvier, dans son atelier de Montmartre

Trois hommages, parmi tant d'autres témoignages, lors de ses obsèques le 16 janvier 1992:

- l'Académie des Beaux-Arts, par la voix de par M. Marc SALTET, Vice-Président de l'Académie des Beaux-Arts, Membre de la Section d'Architecture,
- l'Ami de combat, membre du GIAP, M.
Georges PATRIX, un des pionniers de l'Esthétique Industrielle, décédé peu de temps après,
- l'Architecte bien connu, M.
Claude PARENT, père de l'Architecture Oblique.

 

... la vie de ses idées et de son oeuvre continue ...

Participation à l'exposition "Tapis d'Artistes", Artcurial (Paris)
Participation à l'exposition "Jeu", Miskolc (Hongrie)
Participation à l'exposition "L'art en Mouvement", Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence (France)
Premières études pour la restauration de la Tour Cybernétique de Liège

1993

Participation à l'exposition "Art Electrographique" à l'Institut Hongrois (Paris)
Exposition "Nicolas Schöffer - Jean Tinguely" à la Galerie Denise René (Paris)
Participation à l'exposition "Manifeste, une histoire parallèle" au Centre Georges Pompidou (Paris)
Participation à la FIAC (Galerie Denise René), Grand Palais (Paris)
Participation à l'exposition "Les Hongrois de Paris", Instituts Français et Hongrois d'Allemagne, (Berlin)
Film
sur l'oeuvre de Nicolas Schöffer, réalisé par Bernard Vincent, Académie d'Amiens (France)

1994

Exposition "Hommage à Nicolas Schöffer", Centre Noroît, Arras (France)
Exposition "Nicolas Schöffer - L'Art et la Science au service de la Pédagogie", IUFM, Amiens (France)
Première présentation du film "L'Idéosphère de Nicolas Schöffer - Espace - Lumière - temps", de Bernard Vincent et Marc Hequet, par Eléonore de Lavandeyra-Schöffer, Institut d'Art, Amiens (France)
Deux présentation du film "L'Idéosphère de Nicolas Schöffer - Espace - Lumière - temps" à l'IUFM de Picardie, Amiens (France)
Deux présentation du film "L'Idéosphère de Nicolas Schöffer - Espace - Lumière - temps" à l'IUFM de Beauvais (France)
Présentation du film "L'Idéosphère de Nicolas Schöffer - Espace - Lumière - temps" à l'IUFM de Laon (France)
Présentation du film "L'Idéosphère de Nicolas Schöffer - Espace - Lumière - temps" à la Maison de la Culture d'Amiens (France)
Participation à l'exposition : "L'Art d'Avant-Garde des Pays d'Europe de l'Est et d'Europe Centrale", Bonn (Allemagne)
Expérience pédagogique avec le "VARETRA" dans les maternelles du Nord de la France
Participation à l'exposition : "Villes radicales et Mégastructures", Centre Georges Pompidou (Paris)
Rétrospective à Münich, Office Européen des brevets

1996

Participation à l'exposition "Les Champs de la Sculpture" aux Champs-Elysées (Paris) : "LUX 10", sculpture réalisée en 1959

 1997

Exposition de LUX 10. au Musée Kiyoharu Shirakaba, Musée d'Art Contemporain de Tokyo (Japon)
Dans le cadre de l'exposition  "TransArchitectures 02 " (Institut Français d'Architecture) où quinze architectes internationaux présentent les différentes problématiques soulevées par l'émergence des nouvelles technologies et leur incursion dans la sphère de l'architecture, ouverture de l'exposition : " La ville cybernétique " de Nicolas Schöffer (juin-juillet) à la Librairie Galerie Didier Lecointre et Dominique Drouet (en 1969, Nicolas Schöffer concevait un projet de ville cybernétique mêlant un système d'urbanisme horizontal résidentiel et une cité d'affaires verticale, où l'architecture utilisant le temps comme matériau dynamique, évoluerait constamment selon une programmation aléatoire...)
Projection du film "Le Grand Prisme", réalisé par Jean Devèze sur l'oeuvre de Nicolas Schöffer, au Colloque organisé pour célébrer les dix ans du séminaire national de recherche Écrit, image, oral et nouvelles technologies (octobre 1997), à l'École d'Architecture de Paris-Val-de-Marne, en présence d'Éléonore Schöffer
Premier Site Web consacré à la vie et à l'oeuvre de Nicolas Schöffer, réalisé par Patrick Malan et Eléonore Schöffer

 

1998

La Tour cybernétique de Liège est classée au Patrimoine des Monuments Historiques de Belgique (janvier)
Première réunion du Comité d'Honneur de l'A.N.S. International (9 février)
Exposition de LUX 14 S.E.C. au Festival de la Sculpture de Kaohsiung du 8 mars au 30 juin (Taïwan)
Le Site Web Nicolas Schöffer hébergé depuis le 29 mars par l'OLATS
Exposition "De la figuration à la cybernétique" du 2 avril au 29 mai (Association "Le Pont Neuf", Paris)
Présentation de la Tour Lumière Cybernétique (TLC) à l'Exposition "C'était l'An 2000 Le Paris des Utopies" à l'Hôtel de Ville de Paris
Exposition de LUX 10 (sculpture réalisée en 1959) au Musée d'Art Moderne de La Haye (il s'agit de l'exposition "Les Champs de la Sculpture" présentée en 1996 sur les Champs Elysées à Paris)
Au cinéma Méliès, dans le cadre des projections de films du Jubilé de la Musique Concrète de Pierre Schaeffer, deux films de Nicolas Schöffer sont programmés: "FER CHAUD" et "ASTRONOMIE"
Tirage numéroté limité du LUMINO K7, réplique (actualisée en VHS) du LUMINO créé en 1968, avec un petit tirage de "choréographic" de l'artiste, disponible sur demande adressée à l'ANS International
Visite historique de Bulat GALEYEV dans l'atelier de Nicolas Schöffer
Conférence d'Eléonore Schöffer : "L'oeuvre de NICOLAS SCHÖFFER en parallèle de celle de PIERRE SCHAEFFER" (Participation au Colloque du 10 octobre 1998 "LA MUSIQUE CONCRETE jubile à Paris")

 

sec3rRetour page d'accueil

sec4Retour oeuvres

sec2rRetour mises à jour