Leonardo On-Line, the website 
of Leonardo/ISAST  Leonardo, the Journal of the International 
Society for the Arts, Sciences and Technology  Leonardo Music 
Journal  Leonardo Electronic 
Almanac: monthly coverage of Internet news and digital media culture  Book Series: 
innovative discourse on art, science and technology topics by 
artists, scientists, researchers and scholars Leonardo Reviews: scholarly reviews of books, exhibitions, CDs, 
journals and conferences  OLATS, 
l'Observatoire Leonardo des Arts et des Technosciences: key works, 
artists, ideas and studies in the field  Leonardo / Activities and Projects  Leonardo / About Us   
                       

PIONNIERS ET PRECURSEURS > PIERRE SCHAEFFER > BIOGRAPHIE
   



Biographie



© archive Ina-GRM
191014 août : naissance de Pierre Schaeffer à Nancy
1929entre à Polytechnique
1934 sort ingénieur de SUPELEC

affecté à la Direction régionale de Télécommunications de Strasbourg

1935mariage avec Elisabeth Schmitt

naissance de sa première fille Marie-Claire

1936nommé à la Direction de la Radiodiffusion Française
1939mobilisé en tant que lieutenant des transmissions
1940juillet : démobilisé

août : fonde Radio Jeunesse

septembre : participe à la fondation du groupe Jeune France

1942Le groupe Jeune France est dissout

nommé Ingénieur en chef de la Radio d'Etat chargé du "perfectionnement du personnel"

Le studio d'essai est créé, il en devient le Directeur

le Studio d'essai participe activement aux activités de la résistance jusqu'à la libération de Paris en 1944

1944nommé Directeur général de la radio

démissionne après quelques semaines à cause d'un désaccord sur l'organisation de la radio. Il revient alors au Studio d'essai en tant que conseillé technique en matière d'étude et de recherche.

1945part en mission aux Etats-Unis pour enquêter sur les stations de radio.

une seconde mission l'emmène au Canada puis aux Antilles

1946Wladimir Porché fonde le Club d'essai. Pierre Schaeffer y vient en tant qu'invité

nommé Directeur des Services artistiques puis des programmes de la télévision. Voulant faire coopérer la télévision et la radio, il se positionne contre les syndicats et est alors démit de ses fonctions

1947il représente le Maroc et la Tunisie, protectorat français, à Atlantic City, puis Copenhague, Mexico, Torquay, Florence et Rapallo où sont réparties les longueurs d'ondes.
1948entre deux voyages il fait naître la musique concrète d'un sillon fermé et d'une cloche coupée.

Etudes de bruits (Etude aux chemins de fer, Etude aux tourniquets, Etude noire, Etude violette,Etude pathétique) et Diapason Concertino diffusés le 5 octobre sur la Chaîne parisienne

1949Variation sur une flûte mexicaine et Suite pour 14 instruments diffusées le 3 novembre sur Paris Inter

Pierre Henry arrive au Club d'essai et compose avec Pierre Schaeffer le Bidule en ut et la Symphonie pour un homme seul

1950concert à l'Ecole Normale de Musique
1951conçoit avec Jacques Poullin les deux phonogènes (à clavier et à coulisse)

concert au Théâtre de l'Empire : Symphonie pour un homme seul et Toute la Lyre ou Orphée 51

le Club d'essai devient le G.R.M.C. (Groupe de Recherche de musique Concrète). Les compositeurs commencent à affluer au studio.Les premiers stagiaires seront Pierre Boulez, Michel Philippot, Jean Barraqué et André Hodeir.

195221 et 25 mai : deux concerts dans la salle de l'Ancien conservatoire avec la création de Masquerage accompagnant un court métrage de Max de Haas
1953premières décades de Musique expérimentale à Paris

premier stage international du G.R.M.C. présidé par Hermann Scherchen

octobre : création à Donaueschingen (Allemagne) d'Orphée 53 et scandale face à l'école post-sérielle.

Pierre Schaeffer est mis à la disposition, sur sa demande, du Ministère de la France d'Outre-Mer afin de développer les réseaux locaux de la radio.

1956Président directeur Général de la Sorafom (Société de Radiodiffusion de la France d'Outre-Mer)
1957Pierre Schaeffer est une fois de plus démis de ses fonctions. En effet, la Sorafom prépare la décolonisation ce qui irrite l'administration française.

Pierre Schaeffer revient au G.R.M.C. et décide de réorienter le travail du studio vers la recherche musicale.

Pierre Henry et Philippe Arthuys quittent alors le groupe pour fonder le studio Apsome.

1958Le G.R.M.C. devient le G.R.M. (Groupe de recherche Musicale)

avec les Etudes aux Allures et Etudes aux sons animés Pierre Schaeffer propose une ligne de conduite pour une recherche musicale axée autour de la création d'un solfège de l'objet sonore.

octobre : Journées internationales de Musique expérimentale à Bruxelles

1959juin : concerts Salle Gaveau, création de l'Etude aux Objet

projections au musée Guimet proposées par Pierre Schaeffer : courts métrages accompagnés de musique concrète.

1960trois groupes sont fondés au sein du G.R.M. : le G.R.T. (Groupe de recherches Technologiques), le G.R.I. (Groupe de Recherche Image) et le G.R.C. (Groupe d'Etudes Critiques)

juin : festival de la recherche dans lequel le G.R.M. organise des rencontres et des concerts Salle Gaveau

1962il se remarie avec Jacqueline de Lisle
1967naissance de sa deuxième fille Justine
1968nommé professeur associé au conservatoire (musique électroacoustique et recherche musicale)
1971préside, pour 4 ans, la Commission de Recherche du Conseil international du Cinéma et de la Télévision de l'U.N.E.S.C.O.
1974après la dissolution de l'O.R.T.F. (Office de Radiodiffusion-Télévision française) et sa refonte en deux sociétés : la S.F.P. (Société Française de Production) et la T.D.F. (Télédifusion de France), Pierre Schaeffer réussit à sauver les services des archives et de la formation professionnelle alors oubliés et obtient leur regroupement dans l'I.N.A. (Institut national de l'Audiovisuel)

devient membre du Haut Conseil de l'Audiovisuel

1975 Pierre Schaeffer atteint l'âge de la retraite

Le trièdre fertile

199519 août : décès de Pierre Schaeffer près d'Aix-en-Provence


© Pierre Couprie & OLATS, octobre 2000


Nos rubriques :
   



[ S'informer ]   [ Recherche ]    [ Commander ]    [ Statistiques ]    [ Accueil ]


Copyright Association Leonardo/OLATS © 1997
pour toute re-publication de cette page, merci de contacter Annick Bureaud <info@olats.org>
pour les problèmes concernant le site, notre webmaster <webmaster@olats.org>
Leonardo is a federally registered trademark of Leonardo/ISAST -
Leonardo est une marque déposée de Leonardo/ISAST, selon la loi fédérale des Etats-Unis d'Amérique.