PROJETS SINGULIERS > AFRIQUE VIRTUELLE > PROJETS > GÉNIE ET POUVOIR DE L'EAU > GENIE DE L'EAU
[français] - [english]



1er VOLET : " LE GÉNIE DE L'EAU "


Petit rappel : L'eau, disent les Dogon, est habitée par " Nommo ", cet esprit aux pouvoirs mystérieux et extraordinaires et parfois redoutables auxquels les êtres humains témoignent une vénération absolue, car " Nommo " peut décider de la venue des pluies et assurer ainsi la prospérité des habitants du lieu, comme il peut causer sécheresse et misère si les hommes viennent à négliger son culte.

" Le Génie de l'eau " rassemble des oeuvres artistiques inspirées par le thème de l'eau. Il s'adresse à des artistes de toutes disciplines (arts plastiques, littérature, photographie, arts électronique, danse, musique....) et de toutes nationalités. L' objectif de cette rencontre entre créateurs originaires d'Afrique et des autres continents est d'examiner dans toutes leurs complexités et diversités les représentations et expressions artistiques liées à l'eau et de poser les termes d'une étude esthétique sur l'eau. Car l'eau a sa propre imagination. Elle est une incitation au merveilleux, à l'extraordinaire, au spirituel, à la création de mythes, etc. Et de même que le feu ou l'air, elle n'a cessé d'être une source d'inspiration pour les artistes du monde entier.

 

OEUVRES ET ARTICLES DÉJA EN LIGNE

 

  • « The Mirror that Changes » par Annette WEINTRAUB
    (texte en anglais)

  • « La Mémoire de l'eau : deuxième édition du Festival de l'eau » par Camel ZEKRI et Dominique CHEVAUCHER
    (texte en français)

  • « Déluge » Musique acousmatique de Lucie PROD'HOMME, et peintures de Jacques MANDELBROJT. Une création inspirée par le « Bateau ivre » d'Arthur Rimbaud et l'essai du philosophe Gaston Bachelard : « L'eau et les rêves : essai sur l'imagination de la matière. »
    (texte en français)

  • De « l'eau-vie à l'eau-mort » ou des fondements de la création artistique africaine d'hier à demain by Iba NDIAYE DIADJI
    La problématique est construite autour de trois axes principaux. Le premier met en exergue la place et le rôle de l'eau dans l'ontologie africaine anti-coloniale et anti-religions révélées. En ces temps d'alors, l'eau est être, avec une place privilégiée, dans la hiérarchie des forces. Elle est signe de vie et en même temps énergie de mort, si l'on ne sait pas la situer. Avec le second axe, c'est la relation entre la création artistique et le pouvoir de l'eau-vie et de l'eau-mort qui est posée. On découvre qu'il n'y a pas de contenus et de formes en art d'Afrique, sans référence aux forces de l'ontologie, une ontologie qui ne survit pas simplement, mais qui vit encore. Les sources de certaines oeuvres d'hier, les fondements de la production artistique d'aujourd'hui sont interrogées. Le dernier axe dégage une vision prospective à partir des tendances lourdes d'aujourd'hui. Le demain artistique africain sera inévitablement de nature aquatique. Parce que l'Afrique ne peut pas faire autrement. Parce que de plus en plus, les inconnus du temps poussent l'homme d'Afrique, à s'agripper à ce qu'il a toujours été, par conséquent, au génie de l'eau, entre autres.
    (texte en français)

  • Lumière liquide : Mon travail avec l'eau par Liliane LIJN
    (texte en français et anglais)

  • Fragments of a Flow : a Thread of Water in the Video Work of Irit BATSRY
    (texte en anglais)

  • Amazing Amazon : esthétique évolutionnaire par José Wagner GARCIA et Paulo Roberto MARTINI
    (texte en français)

  • The Red Sea par Michael MAZIERE
    (texte en anglais)

  • « Wave Rings », une installation interactive de Nodoka UI (Japon)
    Wave Rings est une installation interactive utilisant eau et son et dont l'objectif est d'établir la communication dans un espace public. Des participants communiquent mutuellement avec les sons et des ronds qui se forment à la surface de l'eau grâce à des haut-parleurs submergés dans l'eau. Le bassin installé dessine un cercle de 150 cm de diamètre et 60 cm de hauteur. L'installation est dotée de 8 haut-parleurs qui mesurent chacun 20 cm de diamètre et qui sont submergés dans l'eau. Chaque haut-parleur est placé à intervalle régulier et émet un son différent. Lorsqu'une personne s'approche de ce bassin, le haut-parleur produit un son musical et sa vibration se transforme en ronds à la surface de l'eau. Mais lorsque plusieurs personnes s'approchent ensemble, des sons variés naissent et forment à la surface de l'eau des ronds kaléidoscopiques qui entrent en interaction les uns avec les autres. Cette installation vise à encourager les citoyens à communiquer entre eux au sein d'un espace public et les invite à réfléchir sur la place de l'eau dans la ville, et à se souvenir qu'autrefois l'eau jouait un rôle important dans la communication.
    (texte en français et anglais)

  • « Water Medicine », une exposition organisée par Kevin MURRAY
    Water Medicine est une exposition formée d'oeuvres d'art réalisées par des artistes qui ont choisi l'eau pour médium. A l'origine de cette exposition : l'histoire de C.Y. 0' Connor, ingénieur qui dessina, il y a cent ans le pipeline qui relie Perth à Kalgoorlie, à l'Ouest de l'Australie. De même que l'eau de ce pipeline, l'exposition voyage vers l'Est - suivant le temps de l'Ouest vers l'Est de l'Australie.
    (texte en anglais)

  • Gyula KOSICE, né en Hongrie en 1924, est selon Michel Ragon un véritable Protée. De cette divinité de la mer il a hérité le don de prendre des formes variées, d'être aussi bien poète, écrivain, sculpteur qu'éditeur. Engagé très tôt dans la mouvance des arts cinétiques, Kosice est le premier artiste à allier la transparence du Plexiglas au mouvement fluctuant de l'eau. Dès 1946, il réalise ses premières " sculptures hydrauliques ". Son approche poétique de l'eau, son univers imprégné de science fiction, son sens du volume, la nature non conventionnelle de son oeuvre, font de Gyula Kosice un artiste hors pair. Il est considéré comme l'un des promoteurs de l'art abstrait constructif en Argentine où il vit présentement. " Le Génie et le pouvoir de l'eau "/Olats est heureux de pouvoir présenter les oeuvres suivantes :

    L'oeuvre multiple de Gyula Kosice sera également présentée dans la section intitulée " Pionniers, Précurseurs  ". Cela sera l'occasion de découvrir ou redécouvrir l'auteur révolutionnaire du manifeste Madi, et d'accéder à diverses informations bibliographiques.

  • Carla VAN BEERS : « My Mission is to Materialize Pieces of the Non-material Universe »
    (texte en anglais entrant dans le cadre du « Génie et pouvoir de l'eau »)

  • Iba NDIAYE : peintre d'origine sénégalaise, qui présente une série de lavis « Paysages du Sahel ». Réalisés dans les années 1970, lors de son voyage au Mali, ils expriment sur un mode émotionnel - dépourvu de romantisme - l'attachement de Ndiaye à son pays natal. Ces paysages abstraits furent peints au moment où son pays était victime d'une terrible sécheresse qui fut à l'origine d'une effroyable désertification.
    (texte en français)

  • Jonathan ZILBERG : anthropologue américain. Dans son article « Shona Sculpture and Shona Culture: the Water Spirit » Zilberg étudie la représentation de l'esprit de l'eau « njuzu » dans la sculpture et la culture Shona ( Zimbabwe) à partir des oeuvres de Joseph Ndandarika, John Takawira.
    (texte en anglais)

  • Bob GLUCK : compositeur, pianiste et éducateur américain. Dans son oeuvre musicale « Jonah Under the Sea » (1997), « le prophète biblique Jonas est jeté hors de son bateau par une terrible tempête. Il coule dans l'océan et se retrouve avalé par une baleine. Il est assailli de plusieurs sensations -- assauts des marées, confusion, sons des baleines qui passent auprès de lui, souvenirs de port, échos de voix humaines. »
    (texte en anglais)

  • Cynthia RUBIN : artiste électronique américaine. Son oeuvre interactive « Jonah's Memories », est en quelque sorte le pendant visuel du travail de Bob Gluck. Aux dires de Cynthia, c'est d'ailleurs Bob Gluck qui l'a encouragée à écrire son propre commentaire sur la bible et a travailler sur le mythe de Jonas. Elle a choisi d'évoquer le moment où Jonas est rejeté dans les eaux par la baleine pour amener le spectateur à réfléchir sur le monde extérieur, hors de la construction contemporaine du temps linéaire.
    (texte en anglais)

 

 


[ Nouveau ]    [ S'informer ]   [ Recherche ]    [ Commander ]    [ Statistiques ]    [ Accueil ]


Copyright Association Leonardo/OLATS © 1997
pour toute re-publication de cette page, merci de contacter Annick Bureaud <info@olats.org>
pour les problèmes concernant le site, notre webmaster <carmen@promotionsvoyages.com>
Hébergement : Fondation Daniel Langlois
http://www.fondation-langlois.org
Leonardo is a federally registered trademark of Leonardo/ISAST -
Leonardo est une marque déposée de Leonardo/ISAST, selon la loi fédérale des Etats-Unis d'Amérique.